Pokemon GO 3 ans après

Historique

Alors que le chiffre d’affaires de Niantic, société éditrice de Pokemon Go, dépasse les 2.5 milliards d’euros pour ce seul jeu, et alors que cette même société vient de sortir le nouveau jeu Harry Potter : Wizards Unite, qui reprend les mêmes concepts que Pokemon Go, on peut se demander ce qu’il y a encore à faire dans le jeu Pokemon GO, sous-entendu : pour les anciens.. ceux qui ont commencé au 1er jour d’un certain mois de juillet 2016.

Si on devait dégager des grandes tendances sur la typologie de joueurs de Pokemon Go, on a les nouveaux, ceux qui entendent parler de ça depuis 3 ans et qui s’y mettent. Et les vieux… qui sont level 40 depuis longtemps, qui se connaissent tous entre eux au sein d’une même ville, qui ont leur joli serveur Discord, bref qui sont accroc.

Mais réellement que peut-on attendre du jeu désormais ?

En effet, on peut se le demander. Il y a régulièrement des événements liés au jeu. Aujourd’hui c’est l’évènement lié au 3ème anniversaire du jeu, avec des récompenses supplémentaires à la clé. Mais il faut bien avouer que même pour les plus accrocs, la frustration reste importante quant au défaut de dopamine que le jeu procure désormais.

Toujours le système de combat au cœur du problème

Il y a les journées communauté, qui mettent en vedette un pokemon particulier : Gobou en juillet. A chacun de ces évènements, la version chromatique du pokemon est disponible et permet de compléter sa collection avec un pokemon “à ne pas transférer”. Mais, même si Pokemon Go est loin d’être aussi généreux que d’autres jeux en termes de bonus et récompenses (et c’est très bien comme ça), un vrai système de combat qui nécessiterait une vraie stratégie fait toujours autant défaut. Il y a en certains que ça ne dérange pas, mais quand même, passées les évidentes faiblesses d’un type plante face à un type feu, il faut bien avouer qu’aucune stratégie ne permet réellement de tirer un peu de dopamine supplémentaire en trouvant des nouvelles idées liées au combat.

On peut regretter par exemple qu’un MewTwo 100% maxé à fond ne soit guère plus efficace en combat qu’une autre créature, il n’y a pas réellement de différence notable entre les créatures en termes d’ergonomie de combat. Il y a quelques mois encore, la leuphorie était la reine des arènes. Ce n’est plus le cas désormais. Et même si on ne peut qu’apprécier de ne plus avoir à rester 10 min au même endroit pour régler son compte au Leuphorie du copain, il manque des différences notables entre les créatures.

Que peut-on attendre ?

Il manque aussi un partie “at home” dans le jeu. A part renvoyer ses créatures vers le professeur ou les faire évoluer, il n’y a pas grand chose à faire en termes de réalité augmentée chez soi, quand il n’y a pas de pokemon autour de soi.

Les nouveautés du jeu se résument à attendre la génération d’après, en l’occurrence en ce moment à attendre d’autres pokemon de la 4ème génération. On pourrait me répondre “ben ça n’est qu’un jeu, c’est pas la carte j’ai gagné”. Oui mais il serait simple de donner un peu de piment à un tel jeu, au lieu de refiler deux ou trois bonbons supplémentaires dans le cadre d’un event.

Pour conclure à noter le 29 juin une des récompenses du défi mondial qui consistera en une journée Raikou, le meilleur électrique du jeu, et l’évènement anniversaire pokemon go. Pour les plus curieux, installez le jeu pour voir de quoi il s’agit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *